• euxreka

Un chien heureux au quotidien

Mis à jour : févr. 25

par Karine Pinheiro, intervenante en comportement canin et félin

Si vous êtes propriétaire de chien, il y a de fortes chances que vous recherchez la formule magique pour rendre votre chien équilibré et épanoui. Malheureusement, cette formule n'existe pas, car chaque chien est unique et ses besoins varient! Alors, comment s'assurer de combler tous ses besoins? Pour savoir comment s'y prendre, voici nos conseils à appliquer quotidiennement.


Un chien heureux est avant tout un chien en parfaite santé et qui ne présente aucun problème de comportement. En premier lieu, vous devez évidement combler ses besoins fondamentaux comme boire, manger et dormir. Mais le bien-être du chien implique bien d’autres facteurs dont son alimentation, son exercice physique ou encore sa relation avec son maître. Ces besoins secondaires, mais tout aussi importants, sont souvent mis de côté, oubliés, ou laissés au hasard. Vous devez considérer ces autres formes d'activités de façon délibérée et intentionnelle afin de rendre votre chien heureux. On regroupe les besoins secondaires selon six catégories principales dont le besoin de sécurité, le besoin social, le besoin physique, le besoin masticatoire, le besoin intellectuel et le besoin vocal.


Tout d’abord, votre chien doit se sentir aimé et en sécurité avec vous. Offrez-lui un endroit à lui, un refuge tranquille où il pourra se reposer sans être dérangé. Utilisez uniquement les méthodes d'entrainement basées sur le respect, sans peur, sans force, sans douleur et sans stress, tout en respectant ses limites. Établissez une routine qui leur permettra de trouver un équilibre. Par exemple, des heures régulières de repas, de promenades et de périodes de jeu. Débarrassez-vous des idées sur la dominance. Votre objectif devrait être d’offrir une cohabitation harmonieuse, responsable et sécuritaire à votre compagnon à quatre pattes.


Tous les chiens ont besoin d'une bonne dépense énergétique quotidienne pour être bien dans leur poil. Règle générale, selon la race du chien et son âge, il est important de donner une moyenne de 3 à 5 heures* d'activité par jour. Trouver les activités qui répondront à ses besoins et à ses instincts peut être difficile si vous ne vous y prenez pas de façon planifiée et organisée. Pour être certain que votre chien est bien heureux, on encourage fortement d’ajouter les activités suivantes à son quotidien:

Activité physique et sociale

Durant la semaine, offrir, au minimum, deux promenades journalières à son chien d'une durée de 30 minutes* chacune. Permettez-lui de rencontrer ses congénères et assurerez-vous que chaque rencontre soit vécue positivement. La fin de semaine, ajoutez une longue promenade (environ 1 heure* ou plus) au parc afin de lui offrir une activité olfactive stimulante. Grâce à son système olfactif, le chien est né pour sentir. Saviez-vous que le chien à 200 millions de récepteurs olfactifs contre 5 millions chez l’être humain. Il est évident que les caractéristiques olfactives du chien font en sorte qu’il comprend son environnement par l’odorat.


Activité intellectuelle et masticatoire

Le pire ennemi du chien est l'ennui. Tout au long de sa vie, l'éducation du chien est importante. Pratiquez régulièrement avec lui des commandements stimulants afin de combler son besoin intellectuel. Vous pouvez aussi changer son bol de nourriture régulier par un bol interactif afin de le faire travailler pour manger et ainsi éviter un surplus d'énergie. Saviez-vous que l'activité intellectuelle est 10 fois plus épuisante que l'activité physique et vocale et aussi que l'activité masticatoire en est 3 fois plus exigeante? Il faut donc reconnaître et respecter les limites de son chien lors de ces séances. Planifiez environ 2-3 séances par jour d’une durée de 10 à 20 minutes*. De plus, laissez quelques jouets à sa disposition comme une balle, une peluche en forme d’écureuil, etc.


Activité vocale

Le chien utilise des vocalises pour communiquer. Permettez-lui des moments où il est possible de s'exprimer. Par exemple, le laisser grogner lors d'une période de jeu lorsqu'il tire une corde (10 à 20 minutes* par jour). Les vocalises et les postures vous aideront à mieux clarifer la signification de la communication. Ensemble, elles ont un effet renforçateur.


Il n'est pas possible de restreindre le besoin d’activité instinctif d’un chien en réduisant au minimum le temps d’activité. Ça l’amènerait vers un manque d'activité et un ennui qui résultera dans l'apparition de troubles de comportement comme l’aboiement, la destruction d’objets, les sauts sur les gens à l’arrivée de la visite ou une marche en laisse difficile.


Pour finir, la communication est essentielle dans une relation. En connaître davantage sur le langage canin est primordial afin de le comprendre (postures) et d'agir au bon moment. Un même chien, dans des environnements identiques, peut réagir très différemment s’il est mal compris par son maître.


Vous avez maintenant les outils en main pour créer un bel environnement stimulant et enrichissant qui fera de votre chien, un chien heureux. Il faut tout simplement lui consacrez du temps et de l’affection. N’hésitez pas à communiquer avec nous si vous avez besoin d’aide, ou, si vous voulez simplement en savoir plus à propos des besoins et du langage canin.


* Il est important de respecter les limites de son chien et être en mesure de reconnaître les signes de fatigue. Dès son apparition, on cesse l’activité pour lui offrir un période de repos. Pour satisfaire ses besoins, le temps des séances d’activité varie selon sa race et son âge.


Références :

Dehasse, Joël (2009) Tout sur la psychologie du chien, Édition Odile Jacob